Creation Yersinienne:‎ > ‎Articles‎ > ‎

Le Charme Asiatique....

posted Oct 8, 2015, 9:49 AM by Andy Nguyen   [ updated Oct 9, 2015, 2:18 PM ]


Le charme asiatique
 
de retour en france j'ai souvent rencontré des anciens colo du VN qui tous parlent de votre merveilleux pays
quand on leur demande en quoi ce pays est merveilleux  ils disent les paysages les rizières les forêts vierges
mais jamais ils évoquent les personnes
 
de mon côté j 'ai pas mal voyager dans le VN d'après 1965 Je n'ai pas trouvé le pays beau mais plutôt dévasté et meurtri par les guerres : les villages regroupés le longs des routes dans des baraquements de bric et de brac, des forêts napalmées, des plantations de thé et café criblées de trou d'obus,  des montagnards habillés comme des chifonniers. bref si je compare avec les cartes postales d'avant 1930 quelle différence de paysages et je comprends que les anciens colos gardent un souvenir inouibliable du pays.
 
Pour moi la beauté du pays se situe dans la convialité des gens  : les Vn que j'ai connus étaient souriants de bonne humeur ne se plaignaient jamais de leur misère respectueux de la famille et des personnes âgées, reconnaissants, ayant de l'humour, pas dupe de leur situation à l'américaine. La valeur du pays c'est la population une société policée depuis plus de mille ans voire plus alors que les Français en 1800 étaient encore frustes
 
Les colons comme les néo colons ne parlent pas du charme des femmes vietnamiennes ou asiatiques mais pourtant beaucoup l'ont subi
les récits des vietnamiens louent l'épouse douce fidèle devouée sans plus mais cela n'a rien à voir avec l'envoutement du charme asiatique
mais peut-être que par pudeur les vietnamines n'en disent pas plus 
 
bref le charme asiatique reste une enigme pour les vietnamiennes thailandaises
japonnaises coréennes chinoises et autres
 
mais je n'ai pas accès à la littérature de tous ces pays pour savoir si cette énigme n'en est plus une.

Michel Michaut
Ancien Prof d'Histoire/Geo -1966-1968

Octobre, 2015
__________________________________________________________________________________________________________________________


From: Michel Michaut <xmichaut2@noos.fr>
Date: 2015-10-07 12:57 GMT-07:00
Subject: Questions
To: Andy Nguyen <anguyen@lyceeyersin.org>


 
Puis-je poser une question à propos de ce qu’on appelle être « le charme asiatique »
A la fois celui des pays des gens et des femmes
On parle souvent du comment les Occidentaux succombent à ce charme mais jamais le pourquoi
Cela reste une énigme Qu’en pensent les anciens de Yersin ?

Cordialement,

MM
____________________________________________________________________________________________________________________________ 


Exotic, its mischievous but sweet unique character.'0))

 

exotique serait la clé de l’énigme du charme asiatique entre autres

 

Remarquons que les polynésiennes les africaines et arabes sous leur voile sont également exotiques pour un occidental

On ne parle pas de charme arabe polynésien ou africain

Et pour les européens des pays ouest les slaves sont exotiques

Même les Anglais trouvent les françaises exotiques au lit

 

En plus inversement pour un asiatique les Blanches sont exotiques ce qui est normal

 

L’exotique est ce qui n’est pas culturel au pays natal ou celui où l’on vit

exotique finalement c’est ce qui nous est étranger

 

On est loin du particularisme du charme asiatique

 

MM

___________________________________________________________________________________________________________________________


Chers Amis:


Michel Michaut et moi étions profs au Lycée Yersin presque en même temps [1966...] de notre carrière d'enseignants. Michel était prof d'histoie & géo.  Moi, vietnamien [tout comme mes copains Hoàng Văn Hải, Phạm Ngọc Kha, Nguyễn Tường Vụ, profs de vietnamien à JJR].

Ce qui est remarquable chez Michel, c'est sa mémoire, sa loyauté spirituelle envers cet espace ethno-vital que sont Dalat, les Hauts-Plateaux, et d'autres régions qu'il a connues au Vietnam de ce temps dévasté par la guerre et les animosités idéologiques.  Michel trouvait le pays "dévasté, meurtri", et par chance retrouvait "la beauté du pays ...dans la convialité des gens": sourire, humour, fidélité, piété filiale, courage etc.

En aparté, Cher Michel, tu nous posais une question ["charme asiatique"?] dont tu avais déja eu la réponse, cette même condition existentielle [connaissance/renaissance symbiotique] que tu avais vécue chez les tribus amérindiens, aux États-Unis, lors de tes recherches universitaires pour ta licence d'ethno.

Retournons à ta question: "Le charme asiatique"?

Inline image 1Inline image 2Inline image 3

Alors on parle de la culture comme une reconquête sur l'idéologie: la nationalité, l'humanité versus le capitalisme, le colonialisme, le communisme.

Dans d'autres courriels, je blaguais un peu en mentionnant "les protoViets" d'avant 1975.  Mais c'est la réalité [tout] crachée: "convialité des gens": sourire, humour, fidélité, piété filiale etc, toutes ces belles choses, toute cette culture humaine, innée, mystérieuse presque... se meurt au Viet nam, actuellement [fleur fanée, coeur aimé], comme l'ancien parler "hanoïen", une "langue" morte qui se réssuscite seulement dans la "tonalité" des chansons, miraculeusement préservée.  Hà-Lội redevient Hà-Nội, dans les arts & chansons, si bien chantées, prononcées.

Sous les couleurs quasi-rouges des commies, ce charme "asiatique" devient un article rare de musée, ou un tableau en galerie d'arts défendus qu'on admire sans pouvoir en saisir la qualité de production, ni la signification intégrale, immolée.  Oui cette culture de charme et d'enchantement se meurt [à mort lente, comme une guerre continue, prolongée/protracted war] à travers toutes ces hostilités idéologiques, méchamment oppressantes, greffées à fleur d'intérêt & de domination intercontinentale.

Ce charme "asiatique" devient mode de convenance, hégémonie de soie, soft power, pouvoir de charme ou charme à pouvoir.  Comme des miroirs aux alouettes, toutes ces fabrications de mensonges spéculaires, toute cette "mise en abyme" de mascarades diplomatiques, de contrefaçons industrielles, théatrales, internationales.

On a assez de politicants, de dominants, de marchants malhonnêtes, et de mendiants socialisés, ordonnés.  On a assez de ces brouillons & déchets vivants.  

On a besoin de bon médecins sans frontières; d'enseignants de trottoirs à hommes & à bonnes femmes. On a besoin de travailleurs loyaux des usines sans accidents, sans camouflages technocratiques.  On a besoin des écoles à éducation honnête, tolérante, créatrice, de bonne foi et de bonne voix.  De bon coeur.  Paroles de sable. De fondation. Paroles magistralement correctes, engageantes, cohérentes, unifiantes.

On a besoin de ces bons vivants, pas esclaves, pas tueurs à gage.  Tous ces êtres encore humains, ces gentihommes & belles dames, non au paradis hélas, mais sur terre, cette Hiroshima [mon amour] sans bombes atomiques; cette Hanoi sans arséniques de poison, sans terreur de killing fields; Ce Saigon sans mafia oligarchique, sans accaparement ploutocratique.

Cher Michel, Toi & ces "protoViets" d'avant 1975 étiez les "derniers Mohicans" à savoir & connaître/naître avec/ ce charme asiatique.  C'est un peu cette madeleine mentale & culturelle de Marcel Proust "à la recherche du temps perdu".  C'est ce que nos chers Yersiniens, Andy & Cie ont vécu: "Le temps qui passe, ne se retourne pas".

En aparté collectif [à soutenir, à partager]: ces protoViets, ces derniers Mohicans Asiatiques avant 1975 ont vécu leur temps idéal, plein de charme & de bonheur vécu, réel.  Pourquoi pas nous?  ENCORA.  Pourtant c'est pas GRATIS.  C'est pas merci-donnant d'obtenir cette pomme qui tombe... par gravitation newtonnienne.  

Car la culture, c'est "cultivée"; continuellement à REFAIRE, moissonnée, cousue à main. Mains propres, pas "mains sales", comme disait l'autre, ce déraillé sartrien.  Il n'y en a pas seulement de nostalgie, ni promesse vaine.  Ce charme humain [non seulement "asiatique"] peut se réaliser au coeur même de ceux ou celles qui en pratiquent, en soi, de bonne foi & d'amour partagé.  La culture créatrice, de charme et de bonheur, telle la poésie, est une magie reconditionnée, reconstituée, raffinée à temps.  Après l'orage, le beau temps.

Si Michel & nous autres croyons encore à "ce charme asiatique", au-delà des contextes méga-socio-historiques; au-delà des supermarchés & entrepôts de TPP et de contrefaçon; au-delà des miroirs aux alouettes politiques, industrialisés...nous pourrons un de ces jours, au bout des nuages, au coin d'une ruelle, rencontrer par chance & bonheur ce sourire charmant, ce signe de dignité génératrice, ce regard de paix et de joie sereine à peine révélée, mais loyale, consistante. Aimante.  

Nous somes là, à la recherce du temps perdu.  Pourquoi pas?  Car ce temps vit encore en nous, dans notre âme, notre coeur.  notre futur en réincarnation, en régénération.

Soyons croyants & charmants, par culture, éducation humaine & art de vivre.

Merci & Bien à vous tous.  LuuNguyenDat



 
Comments